La bouche est un vrai nid de bactéries. On dit qu’elle contiendrait dix fois plus de microorganismes que les narines ou les oreilles. Si la plupart de ces souches sont inoffensives, reste que la cavité buccale peut aussi héberger des agents pathogènes qui sont les premiers responsables des problèmes bucco-dentaires. Afin d’éviter les affections, il convient d’adopter une bonne hygiène dentaire et de ne rater aucun rendez-vous chez le dentiste.

De la gingivite à la parodontite

Virus, levures et bactéries, la bouche héberge plus de 700 espèces de microorganismes dont 20 % sont des agents pathogènes. Cela explique pourquoi la cavité buccale reste l’une des parties du corps les plus touchées par les infections.
Le problème bucco-dentaire le plus récurrent est sans aucun doute la gingivite. Cette dernière concerne 60 à 80% de la population. Au début, elle se manifeste par le gonflement et le saignement des gencives. Mais si aucun traitement n’est administré, elle peut vite se transformer en une parodontite chronique. C’est l’une des maladies parodontales les plus fréquentes. Elle touche particulièrement les personnes de plus de 45 ans. Cette pathologie se caractérise par la destruction progressive des tissus gingivaux et osseux. ,ce qui peut provoquer des douleurs parfois insupportables. Dans certains cas, on peut perdre ses dents au bout de quelques mois.
Ces affections sont généralement dues à une mauvaise hygiène bucco-dentaire, mais le tabac et le stress sont aussi des facteurs aggravants. Les médicaments anti-inflammatoires ou les antibiotiques sont particulièrement inefficaces sur le long terme. Seul un passage chez le dentiste peut aider à pallier ce problème. Visiter ce site pour avoir une idée sur les interventions de ce dernier pour traiter ces affections.

Les soins nécessaires pour traiter les inflammations dentaires

La consultation régulière chez l’orthodontiste n’est pas encore un réflexe pour la plupart des français. D’autres pensent qu’il s’agit d’une perte de temps et d’argent, tandis que certains craignent simplement le passage dans un cabinet dentaire.
Toutefois, même si on a une peur bleue des dentistes, il faut impérativement songer à y aller lorsque les gencives commencent à gonfler et/ou à saigner lors des brossages. En effet, cette réaction n’a rien d’anodin, ni de normal. C’est le signe d’alerte d’une inflammation et le début d’une gingivite. L’automédication n’est en rien une solution.
Pour éviter une parodontite, la première étape du traitement consiste à enlever la plaque dentaire avec un matériel adapté afin de stopper la prolifération des bactéries pathogènes. Il convient ensuite de décontaminer la surface des racines dentaires à l’aide d’instruments spécifiques que l’on introduit dans les poches parodontales. Des antibiotiques viendront compléter le soin si cela est nécessaire. Enfin, une intervention chirurgicale peut parfois aider à restituer les tissus gingivaux et osseux.
Le détartrage régulier, l’utilisation de dentifrices ri ches en minéraux et la limitation des sucres sont particulièrement recommandés pour prévenir tout risque d’inflammation dentaire.