Le thermalisme regroupe l’ensemble des activités effectuées au sein d’une station thermale, qui propose de nos jours des soins palliatifs à certains maux grâce aux bienfaits des eaux minérales.

Les origines

Les premières utilisations des eaux thermales remontent à l’antiquité grecque mais ne sont en aucun cas à but curatif. Les effets thérapeutiques des cures thermales ne commencent en Europe qu’à partir du XIVeme siècle (XVIeme pour la France) et deviennent en 1950 une médecine à part entière puisque prise en charge par la Sécurité Sociale.

Traitement

Une cure thermale est prescrite par un médecin (généraliste ou spécialiste) dans le but de traiter tout type de maladie chronique du patient. Celui-ci peut en bénéficier soit en accompagnement de traitement médicamenteux soit au contraire pour éviter ceux-ci suivant la pathologie.
Il existe deux traitements. D’une part l’hydrothérapie qui se définit par des bains, des douches, des jets d’eau, des massages etc … c’est une utilisation externe des eaux thermales. Et d’autre part l’hydrotherapie interne comprenant la cure de boisson et l’aerosolthérapie (vaporisation).
Tout au long du séjour, le patient est suivi par un médecin thermal pour une durée de 18 jours ce qui permet de se couper du quotidien.

Pathologies

Les cures thermales aident à soigner des problèmes de rhumatologie, de phlébologie, de neurologie, de gynécologie, de dermatologie ainsi que des maladies cardio-artérielles, métaboliques et certains types de maladies de l’enfant (asthme, eczéma, psoriasis, ichytose,…)

Bénéfice des cures thermales

Les résultats thérapeutiques attendus après un séjour en station thermale sont obtenus grâce à trois facteurs: la chaleur, la mécanique et la chimie. La chaleur contribue à la diminution des douleurs musculaires et à une meilleure perméabilité de la peau. L’effet mécanique, obtenu notamment lors des douches et des bains, permet de soigner les douleurs articulaires et aide au drainage. Enfin l’aspect chimique fait référence aux minéraux et aux oligo-éléments qui ont une fonction anti-inflammatoire. Tous ces bienfaits permettent d’améliorer la qualité de vie, de diminuer la consommation des médicaments ainsi qu’une meilleure gestion de la maladie grâce au dialogue établi entre le patient et le medecin.