Atteint de calvitie, Nikola Lozina se fait opérer

Le témoignage de Nikola Lozina

Nikola Lozina nous dit que pour lui ce n’est pas concevable d’être chauve et encore moins d’être chauve à seulement 23 ans. Il nous dit qu’il a fait le grand pas, il a testé un nouvelle technique révolutionnaire. C’est une greffe de cheveux un peu spécial car elle est faite par un robot, le robot Artas. La séance était parfaite, Nikola Lozina a été très bien reçu, toute l’équipe a été parfaite. Au final Nikola Lozina s’en sort avec un gain de 1500 cheveux.
C’est un dur et courageux choix que d’assumer cette calvitie et cette greffe. Les internautes en sont impressionnés. De notre côté, nous lui recommandons de consulter https://www.forte-tete.com/ pour découvrir certaines astuces qui lui permettront de soigner ses cheveux.

Une description de cette technique révolutionnaire? Le robot Artas

Le robot Artas est un robot médical de très haute technologie, il révolutionne le domaine de la greffe de cheveux, greffe dite FUE. C’est la synergie de l’équipe humano-robotique médicale qui mène à une qualité d’opération bien supérieur à toute les autres existantes concernant les implants capillaires.

Malgré tout il y a quelques conditions, le robot Artas permet seulement de soigner les stades de calvitie dites androgénétique. Mais il peut la traiter chez les homme et les femmes.

La machine peut prélever 900 greffons par heure, elle fait une séance de 3000 greffons à la place de seulement 1800 avec une séance manuelle. Grâce à cette technique on peut faire une unique séance au lieu de plusieurs, ou au lieu de la méthode FUT par bandelette qui laissait une cicatrice au niveau de la nuque. Artas peut traiter tous types de cheveux ce qui donne une oportunité à chacun contrairement à la méthode manuelle précédente.

Comment la séance se déroule-t-elle?

Premièrement la séance commence par une analyse de la calvitie du patient à l’aide d’un logiciel de modélisation 3D. Ainsi le robot peut déterminer la zone à traiter et commet la traiter.

Suit à cette étape une anesthésie locale plus moins importante selon la calvitie. On peut enfin prélever les greffons, le patient se rase premièrement la tête en intégralité quelques jours avant la séance. Le robot Artas grâce à sa haute technologie, peut calculer l’angle folliculaire de chaque unité de cheveux. Ensuite il peut grâce à son extrême précision ajuster les angles selon les mouvements naturels du patient ainsi retirer les cheveux avec une grande précision tout en rendant le prélévement indétectible sur la zone prélevée. Le médecin peut contrôler la procédure parallélement.

Pour finir l’implantation des greffons se fait encore automatiquement, le robot analyse la qualité des zones receveuses. Il peut de cette manière renforcer la zone avec des cheveux faibles, tout en laissant saines les autres zones.

C’est à la fin de ces opération que le médecin intervient manuellement à l’aide d’une fine aiguille en suivant le schema donné par le robot.