Bains et douches, soins à base de vapeur ou cures boisson, la médecine thermale peut prendre diverses formes. Lorsque l’on souhaite partir en cure, il convient donc de choisir sa station selon sa pathologie et les services spécifiques que l’on souhaite y trouver.

Les principaux critères à connaître lorsque l’on choisit une cure thermale

Comment bien choisir sa station thermale ? Une cure thermale dure en général entre une et trois semaines, il faudra donc être attentif à ce que le choix de la station et de l’hébergement soit adapté.

Le choix sera fait en fonction de la localisation de la cure, de la pathologie à soigner ainsi que des services annexes proposés par la station. Il faut également vérifier les conditions de remboursement, le cas échéant, qui peuvent faciliter le choix de la cure thermale.

Cure libre ou conventionnée, laquelle choisir?

Si la cure a pour objectif de répondre à une pathologie précise, la station thermale sera conventionnée et remboursée à hauteur de 65%, voire plus selon la mutuelle. Le remboursement peut inclure les frais de déplacements et d’hébergement.

Si l’on opte pour une cure libre, les frais resteront à votre charge. Les cures libres peuvent focaliser les soins proposés sur la perte de poids ou les troubles de l’humeur par exemple. Qu’elles soient libres ou conventionnées, les stations thermales proposent parfois des hébergements. Dans le cas contraire, l’office du tourisme local saura vous orienter vers des hébergements adaptés. Les stations proposent éventuellement des services de navettes pour pouvoir rejoindre sans difficulté leurs locaux.

Des eaux aux bienfaits spécifiques à chaque pathologie

L’hydrothérapie pratiquée dans les stations dépend de la source d’eau locale. Les eaux bicarbonatées sont indiquées pour les problèmes gastro-intestinaux, les troubles du foie, de fibromyalgie (comme ici) ou encore en dermatologie, pour leurs vertus apaisantes.

Les eaux sulfatées soulageront les problèmes de reins et sont également indiquées en soins dermatologiques, tandis que les eaux sulfurées sont utiles pour les troubles oto-rhino-laryngologiques, notamment lorsqu’ils sont chroniques. Enfin, les eaux oligométalliques concernent principalement la rhumatologie et notamment l’arthrose. Un médecin saura vous recommander les stations les plus adaptées à votre besoin.

Les soins supplémentaires

Outre l’hydrothérapie, au cœur de l’activité de la centaine de stations thermales que comptent la France, le choix peut également être affiné en fonction des services particuliers proposés par chacune d’entre elle.

Certaines proposeront des spas, des salles de gymnastique et de musculation ou des activités comme des ateliers de musicothérapie, des séances de sensibilisation à la diététique, des cours de yoga ou encore des séances de sophrologie. Certaines stations proposent également des maisons d’enfants, avec un accueil, des soins et des activités adaptés à tous les âges, y compris les adolescents.