Que vous soyez infirmier, attaché de presse ou webdesigner, se reconvertir en ostéopathie est possible dans tous les cas?! Zoom sur les différents parcours disponibles.

Le métier d’ostéopathe

L’ostéopathe est un professionnel de santé qui pratique la thérapie manuelle. Dans le cadre d’une mobilité réduite ou de douleurs ponctuelles et chroniques, ce thérapeute va employer une méthode de soins sur mesure pour chaque patient.

Grâce à son précieux outil de travail (ses mains), et après un diagnostic complet de l’état moral et physique du patient, l’ostéopathe débute la manipulation. À la recherche des sources de la douleur, il pratique des tests de palpation. Son but?? Déceler le dysfonctionnement qui engendre un déséquilibre complet ou partiel de l’organisme du patient.

Se reconvertir pour devenir ostéopathe

Ça y est, vous êtes décidé : vous souhaitez vous reconvertir professionnellement dans l’ostéopathie. Mais comment s’y prendre?? Et bien, c’est assez simple : il n’existe que deux voies possibles pour accéder à ce métier. Détails?!

1.     Devenir ostéopathe quand on est professionnel de santé

Si vous êtes :

  • Docteur en médecine
  • Masseur kinésithérapeute
  • Chiropraticien
  • Sage-femme
  • Infirmier
  • Pédicure-podologue

Vous serez exemptée de la formation initiale pour devenir ostéopathe (5 ans). Vous aurez tout de même des études à suivre, mais réduites (environ 3 ans), car vous êtes déjà en possession d’importantes connaissances en santé. Pour trouver le détail de chaque formation à suivre en fonction de votre métier actuel, vous pouvez consulter le site devenir-ostéopathe.fr.

2.     Se reconvertir dans l’ostéopathie en n’ayant jamais travaillé dans la santé

Comme nous l’avons mentionné en début d’article, que vous soyez informaticien, manager ou avocat, il vous sera possible de vous reconvertir dans l’ostéopathie. Il n’existe ici qu’une seule formation, destinée à ceux qui n’ont jamais fait d’études en santé : c’est la formation initiale en ostéopathie.

Ce cursus d’études dure 5 ans, et est proposé par le ministère de la Santé. De ce fait, chaque école d’ostéopathie (agréée et reconnue par l’État) offre le même programme d’études. L’accès à la formation se fait sur dossier de candidature. Le seul prérequis pour postuler est d’être titulaire du baccalauréat.

Durant ces cinq années d’études (voire 6, selon les établissements de formation), vous suivrez les enseignements suivants :

  • Anatomie
  • Physiologie
  • Biologie
  • Imagerie médicale
  • Biomécanique
  • Psychologie
  • Sémiologie
  • Ostéopathie (tissulaire, viscérale, crânienne, structurelle)
  • Exercices pratiques
  • Immersions cliniques
  • Lien mécanique
  • Diagnostic

En tout, vous comptabiliserez 5000 heures de formation. Les études pour devenir ostéopathe se terminent par la rédaction d’un mémoire et un examen final.

Une fois la formation terminée, l’étudiant se voit décerner le titre certifié d’ostéopathe (de niveau I, enregistré au RNCP) et le DO (diplôme d’ostéopathe).

Comment choisir sa future école d’ostéopathie??

Avant de conclure cet article qui, nous l’espérons aura pu répondre à vos questions, voici quelques conseils pour choisir votre école d’ostéopathie sans tomber dans le piège des «?faux établissements de formation?» :

  • Vérifier que l’établissement est agréé par le ministère de la Santé
  • Se rendre aux journées portes ouvertes pour visiter le campus et rencontrer les divers membres de l’école
  • Consulter le site du RNCP pour s’assurer que la formation est reconnue par l’État et le monde professionnel
  • Éplucher les partenariats conclus par l’école
  • Comparer les divers classements et enquêtes sur les écoles d’ostéopathie françaises
  • Étudier méticuleusement l’offre pédagogique et le programme de la formation